Elle est née le 18 juillet 2006, une des deux filles de Uscarine du Prat de la Tour et Tabou du Clos du Nid, l’un des premiers Chartreux à prendre notre affixe “du Trescols Haut. Son grand-père du côté maternel était le fameux “Tipunch”, Terrence Gris Souris. Sa soeur Béa s’en est allé en septembre 2018.

Approchant ses 16 ans, Bluebelle s’en est allé ce 1er mai, quelques heures, il se trouve, après la chanteuse Régine. A la mi-journée, elle a fini une assiette creuse de pâté à l’eau chaude, poussant le bol pour attraper les petits morceau, en secouant la tête pour mieux dégager de ses dents les particules de viande. Ces dernières semaines, nos magazines Télerama posés sur la table basse du salon en ont été couvertes. On a vécu avec ces inconvénients, sachant qu’en fin de repas elle allait me rejoindre sur mes genoux et poitrine, en ronronnant très fort, tendant la patte pour me caresser le visage.

Notre Bluebelle, la plus petite femelle que nous ayons eu dans notre élevage de Chartreux, aura été la plus vaillante avec trois portées de chatons, avec U’Theo en 2008 (3 chatons), avec Chaman en 2009 (5 chatons par césarienne, perdus) et en 2010 avec son compagnon Ermès (4 chatons). Aujourd’hui il ne nous reste que Ermes comme compagnon. Je pense qu’il sentira dans les heures qui viennent que sa copine a disparu, et qu’il n’y aura plus ses gamelles à racler.

Bluebelle a été atteinte d’un problème à l’œil droit. Ces dernières semaines, je remarquais que sa troisième paupière avançait pour recouvrir l’œil, toujours un signe d’un problème. Paulette et moi l’avons montré au vétérinaire qui a vu qu’elle avait une conjonctivite supérieur, et qui lui a prescrit des gouttes. Mais il ne pouvait exclure qu’elle ait un abcès ou tumeur au-dessus de l’œil. Nous étions d’accord que vu son âge respectable nous ne voulions pas faire d’autres examens. On allait laisser faire la nature, tant qu’elle ne souffrait pas.

Mais au fil des jours, en effet notre minette a commencé à se gratter le front dégarni, qui devenait de plus en plus pro-éminent. Aucune manifestation visible de douleur. Pourtant, elle nous sollicitait à l’heure, petit déjeuner, repas de midi et soir, montant même sur la paillasse de la cuisine pour boire de l’eau. Maigrichonne, mais physiquement alerte, elle ne paraissant pas souffrir. Mais qu’est-ce qui se passait dans ce petit cerveau?

La bosse du front grossissait toujours. Ses pattes restaient humides à force de se frotter le crâne. Aujourd’hui son œil quasiment fermé suintait de sang. Installé sur ma poitrine, je l’ai caressé, et avec douceur je nettoyais l’œil et je tâtais le “bulbe”, sans qu’elle s’y oppose. Elle me regardait fixement de l’autre oeil. Autre changement, le ronronnement qu’elle m’offrait était devenu beaucoup plus doux, plus un sifflement qu’un son grave.

Bluebelle est donc partie aujourd’hui au paradis des félins Chartreux. Elle s’est endormis sur une butte du Trescols Haut, le corps au recroquevillé pour un long sommeil, ses pattes tenant, comme un cadeau de départ, un iris blanc de mon frère.

Bluebelle collier bleu, sa sœur Béa et deux frères en septembre 2006

Updated/maj. 01-05-2022

Vues : 22