Jean-Pierre Luminet, est astrophysicien, conférencier, écrivain et poète français, spécialiste de réputation internationale des trous noirs. J’ai pu le rencontrer avec grand plaisir lors de mon travail sur XMM-Newton. Voici un post qu’il a publié le 26/12/2021 sur FaceBook.

Départ donc réussi pour le James Webb Telescope (selon les bonnes habitudes d’Arianespace). Je me joins bien volontiers au concert de louanges pour ce dont une petite partie de l’humanité est encore capable pour faire honneur à son intelligence, sa créativité, sa persévérance, sa vision à long terme.

Ceci dit tout n’est pas encore gagné. La phase de loin la plus délicate, car encore jamais réalisée contrairement aux lancements, va commencer : il faudra 12 jours pour déployer les 18 segments de 1m du miroir primaire, les panneaux solaires et l’écran anti-solaire d’une quinzaine de mètres. Le télescope mettra ensuite 1 mois pour atteindre la température nominale de fonctionnement des caméras infrarouge (40 K, soit – 233 °C) et arriver enfin au point de Lagrange L2 du système Terre-Soleil, à 1,5 million de km. Ce n’est qu’après 5 mois de tests techniques qu’il pourra commencer à observer, depuis les planètes extrasolaires jusqu’aux galaxies à peine naissantes. D’ici là, le monde d’ici-bas aura-t-il changé (en France pour commencer), ou se sera-t-il bien davantage embourbé dans son marécage nauséabond, avec la complicité de l’oligarchie mondialiste qui n’en a strictement rien à foutre de la vraie, propre et honnête science comme celle déployée dans ce télescope ?

Mettrai-je un autre grain de sel en m‘étonnant de ce que notre prestigieux CEA, maître d’œuvre d’un des quatre instruments – l’imageur Mirim – puisse laisser passer un communiqué de presse d’une pareille absurdité : « Le CEA sur le télescope spatial James Webb : vers l’infini et au-delà ».

Ce n’est pas parce qu’il faut faire de la vulgarisation que l’on peut écrire n’importe quelle salade. Déjà que l’infini est par nature infiniment loin et donc à jamais physiquement inaccessible, « au-delà de l’infini » est un non-sens total, même mathématiquement parlant – bien que Georg Cantor ait pu construire une hiérarchie d’infinis, voir mon livre sur la question, « De l’infini », si vous n’avez rien de plus intelligent à faire pendant les fêtes, ah ah.

Photo Sciences et Avenir / BALTEL/SIPA

Updated/maj. 26-12-2021

Vues : 2