Repris par la passion du spatial et ce lancement exceptionnel, je me documente de tous cotés. Et jusqu’à aujourd’hui je me posais bien des questions sur la configuration de la partie supérieur du lanceur. Sans en trouver des explications complètes.

C’est avec grand plaisir que j’apprends directement d’une personne avec qui j’avais travaillé il y a bien des années à Toulouse, et aujourd’hui Directrice du Centre Spatial à Kourou, qui m’offre sur une page web du CSG quasiment tout ce qui me manquais.

L’étais au courant des dispositifs de maintien de pressurisation de la coiffe, mais je me demandais, vue la grandeur du télescope web, si c’était une coiffe “standard”, utilisée pour des lancements double de satellites en GTO. Apparemment oui, sauf pour l’absence de la structure SYLDA entre ses deux charges utiles. Toute la hauteur de la coiffe est utilisée !

Beaucoup d’autres renseignements sur la page du site web du CSG que l’on peut consulter avec le lien ci-dessous, avec ces informations sur les mesures prises exceptionnelles pour assurer ce lancement.

Merci Mari-Anne Clair !!

ET merci également à Jean-Gilles Assard pour la photo à gauche, lors de l’ouverture du Bâtiment d’Assemblage Final avant le transfert vers la zone de lancement. Ci-dessous lors du “rollout” tant attendu. Images ESA/CNES Centre Optique.

https://centrespatialguyanais.cnes.fr/fr/webb-et-ariane-5-un-lancement-sur-mesure

Updated/maj. 24-12-2021

Vues : 6