La "marmite" nuclaire du laboratoire JET

Un laboratoire anglais vient de prouver que la fusion nucléaire – comme celles au cœur des étoiles – peut produire une très grande énergie.

Contrairement aux centrales nucléaires qui génèrent de l’énergie par fission en cassant des atomes, dans ce procédé deux formes d’hydrogène sont contraint à se fusionner.L’annonce a été faite par le laboratoire JET au Culham Centre for Fusion Energy qui travaille depuis 10 ans dans la perspective de la centrale ITER, coopération entre pays Européens, les États Unis, la Russie et la Chine, en construction en France. Cette installation ne sera achevée qu’en 2026 au plus tôt.

Dans un caisson impressionnant, dans un plasma circulant à très grande vitesse sans toucher ses parois qui ne résisteraient pas à la chaleur, l’expérience de fusion a généré pendant 5 secondes 59 mégajoules d’énergie, cad. 11 mégawatts – l’équivalent de la puissance nécessaire pour réchauffer 60 bouilloires d’eau!

S’exprimant à la BBC, Ian Chapman, directeur des opérations au laboratoire, qualifie l’expérience ainsi : « Nous avons démontré qu’on peut créer une mini-étoile dans notre machine et la tenir 5 secondes et obtenir une très grande puissance. Cela nous ouvre une nouvelle frontière. »

Si la fusion nucléaire laisse la production sans limites d’énergie avec très peu de déchets radioactifs, il faudra cependant plusieurs dizaines d’années pour mettre cela à l’échelle du programme ITER, et la production industrielle d’une énergie propre qui manque tant à nos société.

Image JET/BBC

Updated/maj. 09-02-2022

Vues : 6