Un Airbus 380 est en route pour traverser l’Atlantique. Il vole stable à 800 km/h et 30 000 pieds, quand soudainement un Rafale s’approche de lui, à Mach 2 (donc, 3 fois plus vite).

Le pilote de l’avion de chasse ralentit, vole aux côtés de l’Airbus et appelle le pilote de l’avion de ligne par radio:

  • “Vol en autobus, vol ennuyeux n’est-ce pas? Attachez votre ceinture et jetez un coup d’œil par ici!”

Il fait un tonneau, accélère, passe le mur du son, monte en chandelle à une hauteur vertigineuse, puis pique jusqu’au niveau de la mer dans une vrille à couper le souffle. Il retourne près de l’Airbus et demande:

  • “Eh bien, comment c’était?!?”
    Le pilote d’Airbus répond :
  • “Très impressionnant, mais maintenant regardez par ici!”

Le pilote de jet regarde l’Airbus, mais rien ne se passe. Il continue de voler obstinément en ligne droite, à vitesse constante. Après cinq minutes, le pilote d’Airbus appel à la radio:

  • “Eh bien, qu’est-ce que t’en dis?”
    Le pilote de jet demande confus:
  • “Qu’avez-vous fait?
    L’autre pilote rit et dit:
  • Je me suis levé, je me suis étiré les jambes, je suis allé à l’arrière de l’appareil pour passer aux toilettes, j’ai pris une tasse de café et un gâteau à la cannelle.”

Voici la morale de l’histoire:
Quand on est jeune, la vitesse et l’adrénaline semblent être les meilleures des choses de la vie. Mais en vieillissant et en devenant plus sage, le confort et la paix prennent toute leur importance, aussi.

En anglais ils appellent ça le S.O.S.: Slower, Older, Smarter (plus lent, plus vieux, plus malin).
Je dédie cette histoire à tous mes amis qui comme moi ne se sentent pas si mal à l’approche du “S.O.S”! 😉

Updated/maj. 18-03-2022

Vues : 7