Texte de Henri Lacassagne, publié sur sa page FB le 14/5/2021. Réflexion : Les « gens du pays » racontent tellement bien leur histire.

Le LOT, la GARONNE, une belle histoire d’amour

Un cours d’eau issu d’une montagne, il y a fort longtemps, résolut de rejoindre le vaste océan. On l’appela GARONNE (l’eau qui vient du rocher, ou qui roule des pierres).

Un cours d’eau tout aussi dissipé, venu d’une autre montagne, en dévalla les pentes. On l’appela OLT.
Dans sa course folle,il rencontra dame GARONNE, en un lieu béni des DIEUX.

Ce lieu était dominé par une belle colline : le Pech de Ver puis Ber : (le sommet du chef -cf. VERcingétorix).
Ce lieu était tellement grandiose que les premiers humains à l’habiter,
l’appelèrent : « CAP DOU MUNDO ».
Attirés et séduits à leur tour, Gaulois ,Romains,Celtes se fixèrent
à Pélagat, puis Lunac, St Côme, et enfin Lagravisse.

Donc le LOT épousa dame GARONNE.
De cette union naquit une modeste mais non-moins charmante cité
que l’on nommera AIGUILLON.

Inlassablement, les deux cours d’eau façonnaient leurs vallées, les arrosant, les fertilisant, les meurtrissant parfois, modifiant au passage cette Cité.

De leur côté, les hommes courageux façonnèrent le paysage à leur avantage, pour profiter de cette richesse qui conditionnera leurs activités futures, malgré les soubresauts de l’Histoire.

Ici peut être plus qu’ailleurs, on assiste à une incroyable symbiose
entre l’eau, les hommes et la Cité. Ce riche passé nous est transmis par les livres mais aussi par les toponymes
(noms de lieux-dits) qui jalonnent nos campagnes, et que trop souvent les épareuses ou les mauvaises manœuvres mettent à bas !!!

Un jour que sa mère lavait le linge au « passadé » le jeune enfant glissa
dans l’eau glacée. Sa maman le rattrapa in extrémis, mais depuis ce jour (vous l’aviez compris), il coule de l’eau du LOT dans mes veines

A bientôt . Merci de m’avoir écouté.


Remarque d’un ami : « Et pourtant maintenant que l’on a des outils qui permettent de mesurer précisément la longueur des rivières, on s’est aperçu que c’est le Lot qui est plus long que la Garonne. Donc à l’époque si l’on avait su le faire, on aurait déclaré le Lot fleuve et la Garonne rivière. Maintenant c’est trop tard pour changer dommage !! »

Updated/maj. 14-05-2021

Vues : 4