Post sur la page « Le Palais Servant » ce 13/5/2021

Je suis à Paris, sur un banc, j’improvise une sieste. J’ai fait le voyage à Paris pour répondre à l’invitation de l’émission Modern Love de Nadia Daam sur France Inter. (c’était très chouette, ça sortira dimanche !). Je suis fatiguée et relaxée à la fois. Pendant tout le trajet qui m’a fait traverser la France pour arriver ici, je n’ai pensé qu’à une seule chose.

L’ARROGANCE D’APPARTENIR.
C’est un terme qui vient du poète David Whyte. Il dit que pour pouvoir créer, on a besoin de sentir “l’arrogance d’appartenir”. Et c’est tout ce sur quoi je me suis concentrée.
L’arrogance d’appartenir, c’est croire que vous avez le droit d’être ici, et croire que simplement par le fait d’être ici, simplement par le fait d’exister sur cette Terre.. Vous avez le droit à avoir une voix et une vision à vous.

Venir faire ma première “grosse radio”, écrire un livre, déménager en France à l’âge de douze ans, avoir la peau métissée, parler avec assurance dans ce micro aujourd’hui alors que ma voix aurait pu trembler : tout ça m’a demandé de sentir, à chaque pas, à chaque battement de cœur, dans les toilettes juste avant de pousser la porte du studio, l’arrogance d’appartenir.

L’arrogance d’appartenir ce n’est pas, une façon narcissique et écrasante de dire “je suis meilleure que les autres !”. Tout le contraire. C’est poser sa main sur son cœur et dire “Je suis.”
J’appartiens à cette grande famille d’humains. Si je pense quelque chose ou je sens quelque chose, ça appartient, je peux en parler.
ça a de la valeur.

A nos arrogances ❤️

Updated/maj. 13-05-2021

Vues : 2