Elle a su théâtraliser ses conflits intérieurs, ses tourments profonds, en images et en espace.

Elle est prise dans une profonde urgence, qui en peu de temps lui fera prendre presque 800 clichés.
Le théâtre où se joue la scène de sa vie est en fait un miroir, soit reflétant, soit déformant. Un miroir à traverser, à tromper en se cachant.

Le miroir, si souvent présent, est l’espace de disparition, de contemplation, de réappropriation de son corps en éclats, perdu et retrouvé tout autre.

Tout n’était que reflet, et on ne pouvait n’être qu’un autre. Comme ses modèles qui deviennent ses doubles

 

Updated/maj. 01-02-2022

Vues : 4