Disparition de Richard Duvauchelle, patron de L’Aigle Noir et élu de Seine-et-Marne

Article de Julien Van Caeyseele dans la République de Seine et Marne du 28/9/2022

Article qui me touche puisque Richard Duvauchelle était l’un des neveux de notre amie de famille de très longue date, Denise Lezier.

Je lui avais parlé deux fois au téléphone ces derniers mois, notamment quand je n’arrivais pas à rejoindre Denise et que inquiet, j’avais appellé son neveu pour avoir des nouvelles, et pour avoir son numéro de portable.

C’est une figure emblématique de Fontainebleau (Seine-et-Marne) qui vient de disparaître. Richard Duvauchelle, ancien patron de l’hôtel L’Aigle noir et ancien élu bellifontain, est décédé ce mardi 27 septembre des suites d’un cancer. Il est parti entouré de sa famille, son épouse Michele – Mimi-  ses fils – Antoine, Eric et Denis – et son frère, Bertrand Duvauchelle, alors qu’il avait été admis quelques jours plus tôt dans un hôpital, à Paris.

Il avait repris le célèbre hôtel bellifontain, à la suite de sa famille qui le possède depuis 5 générations. « Il est presque né dedans », sourit Denis, un de ses fils. Et son frère, Éric de compléter : « C’était quelqu’un de très humaniste et il a toujours été très investi pour la ville. » Pour Antoine, son fils cadet, « il a toujours été au service des autres et a fait en sorte de monter des projets pour le bien de la ville et son rayonnement à l’international. »

De nombreuses personnalités ont fait étape dans l’hôtel familial. Des politiques – comme Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, Margareth Thatcher ou encore Helmut Kohl – mais aussi des célébrités – de Salvador Dali en passant par Jane Birkin ou encore Jamel Debbouze. « Mikhaïl Gorbatchev est venu déjeuner au restaurant de l’hôtel, se souviennent ses fils. Il était venu tard pour éviter la foule et nous avions l’interdiction formelle d’aller le voir pour ne pas le déranger ! »

Responsable hôtelier, un métier qu’il avait appris après une école de commerce, Richard Duvauchelle a aussi eu une carrière politique puisqu’il était actuellement premier adjoint au maire de La Chapelle-la-Reine, après plusieurs intermèdes dans la vie municipale bellifontaine, tantôt dans la majorité, tantôt dans l’opposition. En 1989, date de son premier mandat, il avait rejoint l’équipe de Paul Séramy, puis de Paul Dubrule, duquel il a été adjoint.

Une longue carrière politique

Après une première pige en tant qu’élu à La Chapelle-la-Reine, il  avait ensuite été réélu dans l’opposition bellifontaine de 2001 à 2005, puis de 2014 à 2020, mais a aussi siégé à l’agglomération du Pays de Fontainebleau. En 2019, il avait annoncé dans nos colonnes son intention de ne pas briguer de nouveau mandat, laissant la place à Cédric Thomas.

« C’est une immense tristesse, confie ce dernier. Richard était un homme au grand cœur et dévoué à la ville. Sa disparition laisse un grand vide. Il s’est toujours engagé dans la vie publique et a beaucoup marqué les Bellifontains. » D’autres élus ont d’ailleurs tenu à lui rendre hommage. « Les années qu’il a passées au service de la ville témoignent de son attachement inconditionnel à la cité impériale qui était son berceau familial », écrit sur les réseaux sociaux Frédéric Valletoux, l’ancien maire qui a aussi été son adversaire politique.

Et de préciser : « Des divergences de point de vue entre nous l’avaient amené à se présenter en 2014, mais cela n’a jamais entamé la reconnaissance que je pouvais avoir de son engagement désintéressé pour Fontainebleau. » En 2020, Richard Duvauchelle avait été élu à La Chapelle-la-Reine, commune où il résidait.

A droite, image du début des années 1950 aux Vaux Roussins, maison de mes parents à Ormesson en Seine et Marne près de Nemours: les deux jeunes Duvauchelle, Richard et Bertrand, mon frère Lawrence à gauche, et moi-même avec le lapin.

« Une perte énorme pour le village »

Pour Gérard Chanclud, le maire de la Chapelle-la-Reine « au-delà de l’adjoint, il était surtout mon ami, réagit-il. C’est une perte énorme pour moi et aussi pour le village. Il était généreux, compétent et toujours souriant… » Et Julien Gondard, le maire de Fontainebleau d’abonder : « L’émotion suscitée démontre combien il a marqué la Ville et notre territoire, par sa personnalité, son engagement et l’énergie qu’il a mise dans sa vie et ses projets. »

Très engagé auprès du Rotary club, il a aussi beaucoup travaillé avec l’Insead. Grand fan de Napoléon, il était aussi membre de l’association des Amis du château de Fontainebleau. Marie-Christine Labourdette et les équipes du château de Fontainebleau pleurent également la disparition de Richard Duvauchelle, fidèle mécène et ami du château. « Il a contribué à plusieurs reprises au développement de la demeure des Rois, dont il s’honorait d’être le voisin », indique la présidente du château.

Et ses fils de conclure : « Il a été un pilier pour beaucoup de gens. C’était quelqu’un de très positif et un grand bosseur. » Une cérémonie religieuse est programmée, ce mardi 4 octobre 2022, à l’église Saint-Louis de Fontainebleau. Sa famille ne souhaite ni fleurs, ni condoléances, mais un registre sera mis à la disposition du public, pour les personnes qui souhaitent lui rendre un dernier hommage.

Updated/maj. 07-10-2022

Vues : 3