J’ai retrouvé cette semaine dans les affaires de mon frère Lawrence une très grande collection de timbres, accumulés sur plusieurs générations. Timbres classés, en vrac et sur des enveloppes.

Parmi celles-ci, une lettre envoyée à Lawrence par notre grand-mère Mado en décembre 1965. Il avait alors 11 ans, moi 17, et devait je suppose s’intéresser comme moi à l’espace. (A moins qu’elle nous confondait). Mado avait donc choisi un timbre de l’année, célébrant le lancement le mois précédent de A1, alias Astérix.

Notre grand mère écrivait : “J’espère qu’en ce moment tes curiosités astronomiques sont grandement satisfaites, quelle époque. Nous, dans notre enfance nous n’avions que l’imagination de Jules Verne, mais c’était déjà beaucoup“.

Elle évoque un prochain voyage trans-manche pour nous rendre visite. “Je souhaite bien que ces temps de tempêtes que nous subissons, finissent avec la fin de la lune. Le froid, ça m’est égal pourvu que la mer soit calme.

Diamant AI Hammaguir

A1, surnommé Astérix a été le premier satellite artificiel français lancé le 26 novembre 1965 par une fusée Diamant-A depuis le Centre d’essais d’Hammaguir en Algérie.

Grâce à ce lancement réalisé par le Centre national d’études spatiales (CNES), la France est devenue la sixième nation à posséder un satellite en orbite (mais la troisième à effectuer une mise en orbite de manière autonome avec un lanceur national) après Spoutnik 1, URSS 1957, Explorer 1, USA 1958, Ariel 1, UK 1962, Alouette 1, Canada, 1962 et San Marco 1, Italie 1964.

A Toulouse, maquette grandeur nature de A1

 

La découverte de la lettre de notre grand-mère avec son timbre, d’importance devenue personnelle, a été faite, par coïncidence alors que je redécouvrais quelques jours auparavant le timbre des 60ans du CNES, issu le 11 octobre 2021.

Les marges de la feuille sont illustrées, par un lanceur Diamant A de 1965, le lanceur Ariane1 de 1979, le vol du spationaute Jean-Loup Chrétien sur la station russe Saliout 7 en 1982, le vol de la spationaute Claudie Haigneré sur la station spatiale internationale en 2001 et le vol du spationaute Thomas Pesquet sur la station spatiale internationale (Mission Alpha) 2021…Et d’autres satellites et instruments. La planète Mars et la fusée sont imprimées avec un vernis pailleté.

Images sources : Personnelles, la Poste et www.phil-ouest.com

Updated/maj. 12-02-2022

Vues : 8